Accueil  /  Réseaux matérialisés  /  Géodésie  /  Histoire de la géodésie

Histoire de la géodésie

La Nouvelle Triangulation de la France

Souvent plus connue sous le nom de « système Lambert » (du mode de projection qui lui est associé), la Nouvelle Triangulation de la Francelien interne est une réalisation bidimensionnelle effectuée par mesures angulaires de la fin du XIXème siècle à 1991. La mise à l'échelle est assurée par l'intégration de 15 bases d'une précision de 10-6D. L'orientation résulte des observations de 10 points de Laplace (précision de quelques 10-6). La définition de matérialisation est de niveau centimétrique (croix gravée des bornes en granit).

La constitution de la NTF

image_contextuelle

Pose d'une borne géodésique en 1938

images_gauche Une hiérarchie de couverture du territoire associée aux possibilités de calcul amène une succession de niveaux de densification : premier ordre de chaîne (dont le premier niveau est la Méridienlien internene de France), premier ordre complémentaire, deuxième ordre, puis troisième et quatrième ordre. L'ensemble des observations est organisé de manière homogène. En revanche, les calculs, se succédant en blocs de points au fur et à mesure des missions de terrain, n'autorisent pas la cohérence globale promise par la qualité des observations (quelques 10-6). Les 70.000 sites géodésiques (plus de 80.000 si l'on compte également les points de 5ème ordre ou « triangulation complémentaire ») sont régulièrement répartis sur le territoire national et matérialisent ainsi le système NTFlien interne avec une précision relative moyenne de l'ordre de 10-5 (c'est-à-dire quelques centimètres entre deux points voisins).

images_centre

Transition de la NTF vers le RGF93

Pour faire face à l'émergence du positionnement satellitairesss par GPS et conformément aux recommandations du CNIG (Conseil National de l'Information Géographique), l'IGN a mis en place un nouveau canevas national, pour succéder à la NTFlien interne : le RGFlien interne.
Le RGF93lien interne est la référence légale depuis 2000. Après une période de recouvrement de dix années pour l’utilisation des deux systèmes RGF93lien interne et NTFlien interne, l’IGN n’assure plus la diffusion des coordonnées NTFlien interne de ses réseaux matérialisés à compter du 18 Juin 2010.

image_contextuelle

Schéma de triangulation

images_gaucheLa mise en service du système géodésique RGF93lien interne au travers de sa réalisation sur le territoire métropolitain implique une connaissance aussi fine que possible de la correspondance avec la réalisation nationale antérieure, la NTFlien interne.
Pour cela, le Réseau de Base français (RBF) a été spécifié de telle manière que tout site soit associé à un site de la NTFlien interne. L'IGN met à disposition ainsi environ 1000 sites connus en coordonnées dans les deux systèmes NTFlien interne et RGF93lien interne (sites dits « en colocation »). C'est en utilisant ces sites en colocation que l'IGN a pu élaborer un processus de transformation de coordonnées autorisant le passage en RGF93lien interne de la totalité des sites de la NTFlien interne et inversement.
Ce processus de transformation mis en oeuvre dans ce logiciel a permis le passage progressif d'un système géodésique à l'autre.

Mis à jour le 09/07/2012

Accès direct

Serveur de fiches géodésiques

Serveur de fiches géodésiques

Visiter le site
Réseau GNSS Permanent

Réseau GNSS Permanent

Visiter le site